Manip n°56

Octobre-Décembre 2018

Téléchargez le PDF


Illustration de couverture : Damien Schoevaert

4-7 : Actualités
« Actus »

8 : La culture en question

«  Le SODAM »
par Sébastien Cornu et Gentiane Guillot

9-11 : Conversation

« L’avenir en chantier »
Avec Nicolas Saelens et Philippe Sidre
par Gentiane Guillot

12-13 : Mémoire vive

« Philippe Genty et Mary Underwood, la scène comme espace de métamorphoses »
par Marie Garré Nicoara

14-18 : Dossier spécial

« Margareta Niculescu – Ne nous quittez jamais, Madame »
Dossier réalisé par Patrick Boutigny

19-22 : Dossier

« L’art du papier dans le théâtre »
par Lukasz Areski, Mila Baleva, Marielle Gautheron, Fred Ladoué, Alain Lecucq, Narguess Majd

23-24 : Du côté des auteurs

« S’apprivoiser »
par Philippe Dorin

24 : Je me souviens

« L’art d’aggraver son cas »
par Aurélie Hubeau

25 : Traversée d’expérience

« Déléguer la production de son spectacle »
par Nicolas Ligeon

26 : Derrière l’établi

« Des yeux articulés »
par Jean-Claude Leportier

27-28 : Espèce d’espace

« La marionnette en Chinonais, une histoire de transmission »
avec Marc Brazey, Charlotte Comare et Jérôme Guillot
par Jean-Christophe Canivet et Emmanuelle Castang

29 : Marionnettes et Médiations

«  Les médiateurs des structures actuelles, ces facilitateurs»
avec Edouard Clément et Hélène Emery
par Aline Bardet

 


Notes de l’article Philippe Genty et Mary Underwood : La scène comme espace de métamorphoses

  1. Genty était jusqu’alors également célèbre comme concepteur des émissions de télévision pour enfants Gertrude et Barnabé (série télévisée, 1971-1972), et Les Onyx (1975).
  2. Les Autruches, création Philippe Genty, en tournée de 1968 à 1980.
  3. L’expédition Alexandre, voyage en 2CV de 1961 à 1965, qui le conduira à traverser 47 pays sur 4 continents, et à faire la connaissance de traditions spectaculaires telles que le bunraku au Japon, le topeng à Bali ou de créateurs de son époque : Jim Henson et ses muppets ou Peter Schumann et le Bread and Puppet Theater notamment, qui influenceront son écriture scénique.
  4. Dérives, création Philippe Genty et Mary Underwood, 1989.
  5. A part La Pelle du large (2010), Philippe Genty a depuis Dérives exclusivement créé pour grands plateaux.
  6. Image qu’on retrouvera au début de Lignes de fuite.
  7. Das Triadische Ballet, chorégraphie Oskar Schlemmer, 1922.
  8. On pense à Groosland de Maguy Marin, créé la même année que Dérives.
  9. Ce costume deviendra aussi une figure récurrente dans l’esthétique de la compagnie : on le retrouve ainsi dans Désirs parade, Dérives, Voyageur(s) immobile(s), Dédale, Ligne de fuite, La fin des terres, ou encore Boliloc.
  10. Document préparatoire au spectacle, archives personnelles de Pascale Blaison, cité dans L’inconscient en images : le théâtre de la compagnie Philippe Genty, thèse de doctorat d’Anastasia Patts, dir. Christophe Bident et Guy Freixe, 2015, p.370.
  11. Ce tableau est proche de l’esthétique du théâtre d’objets fondé dans les années 80 notamment par Katy Deville et Christian Carrignon.
  12. Genty, Philippe, Paysages intérieurs, p.7.
  13. Ibid, p.140.
  14. Trio pour Pierrot, création Henk et Ans Boerwinkel, Figurentheater Triangel, 1987.
  15. Métamorphoses, 1991-1995.