Les Scènes philosophiques de la marionnette

Études réunies par Hélène Beauchamp, Flore Garcin-Marrou, Joëlle Noguès et Élise van Haesebroeck

Les Scènes philosophiques de la marionnette

Qu’est-ce que l’homme ? Qu’est-ce que la vie ? Qu’est-ce que la liberté ? Comment envisager les liens entre l’esprit et la matière ? Entre l’homme et les pouvoirs de tous ordres — politiques, métaphysiques, visibles et invisibles — qui le manipulent ?
Ainsi pourrait-on résumer très rapidement les problèmes philosophiques que la marionnette et son théâtre ont contribué à formuler tout au long de leur histoire. En effet, outre les valeurs spirituelles liées à la marionnette dans diverses civilisations, la philosophie occidentale en a fait une image privilégiée de plusieurs questions fondamentales. Étant donné, par ailleurs, les évolutions technologiques et numériques, qui produisent de nouvelles images, de nouveaux avatars de l’humain, assimilables ou non à la marionnette, il semble nécessaire, de réinvestir en ce début de XXIème siècle les relations entre marionnette et philosophie.
Ce sont ces questions très vastes que cet ouvrage collectif veut explorer, en proposant pour la première fois d’étudier les « scènes philosophiques de la marionnette » de l’Antiquité à nos jours, à travers différentes études de cas qui concernent autant des textes purement philosophiques — qui envisagent la marionnette comme métaphore de l’homme (Platon), des relations entre l’âme et le corps (Descartes) de la conscience (Leibniz), du langage, etc. — que des expériences théâtrales concrètes posant des problèmes philosophiques particuliers.

  • 2016