L’objet marionnettique sur la scène contemporaine

Le corps utopique

Emmanuelle Ebel


L’analyse des grandes lignes esthétiques des arts de la marionnette conduit à une évaluation de leurs enjeux contemporains et des mécanismes qui les structurent.

L’objet marionnettique instaure une brèche dans la stabilité des représentations en fabriquant des corps défigurés et transitoires. Il fait émerger un espace intermédiaire qui n’appartient ni au manipulateur ni au spectateur. Ce détour donne accès à une nouvelle logique du sens. Les arts de la marionnette produisent un corps utopique : corps scénique libre, dégagé au maximum de ses ancrages et de ses contraintes, qu’il s’agit de produire collectivement ici et maintenant, dans une réciprocité entre création et regard. Plus qu’une prothèse, elle est un simulateur capable d’engendrer des représentations et des mondes alternatifs.
Langue : Français
502 pages, illustrations en couleurs

  • Université de Strasbourg
  • 2015