Sur le vif

Spectacle Il n’y a rien dans ma vie qui montre que je suis moche intérieurement

Mise en scène: Agnès Limbos

Une agression vient d’être commise : une femme gît sur le sol. Morte ou vive ? Bientôt elle se relève, l’air de rien... Un nouveau crime semble se profiler à l’horizon.

 

Sur le plateau, Agnès Limbos brouille les pistes. Elle mélange les indices, multiplie les points de vue et modifie la perspective à l’aide de répliques en miniature d’objets du quotidien. Son rôle change aussi. L’artiste est tour à tour la victime, la main du bourreau, l’enquêtrice, l’agent orchestrant une reconstitution et, même, une héroïne de conte. Ce jeu de pistes trouble concentre tout l’art d’Agnès Limbos, interprète et conceptrice du spectacle, artiste reconnue du théâtre d’objets depuis vingt-cinq ans. Sa force expressive, sidérante, résonne avec des objets soigneusement amenés ouvrant, tout à coup, l’abîme de la tragédie au milieu de la banalité.

 

La compagnie belge offre ici une forme de rébus, et engage le spectateur à relier lui-même les pièces du puzzle. Loufoque comme un jeu d’enfant, fascinant comme un fait divers, glaçant comme un crime domestique, la dernière création de Gare Centrale aborde, en filigrane, un sujet qui n’en finit pas d’être d’actualité : les violences faites aux femmes.

 

Du mercredi au vendredi à 20h
Samedi à 18h
Dimanche à 17h

> Billetterie Il n’y a rien dans ma vie qui montre que je suis moche intérieurement au Mouffetard <

Distribution

Conception et mise en scène : Agnès Limbos
Écriture et interprétation : Agnès Limbos et Pierre Sartenaer
Création Lumières : Nicolas Thill
Régie en alternance : Nicolas Thill et Joël Bosmans
Création son : Guillaume Istace
Coaching figurantes : Anastasia Guevel
Regard artistique : Simon Thomas
Aide à la réalisation : Claire Farah, Françoise Colpé, Joël Bosmans, Nicolas Thill, Pieter Boucher, Javier Packer, Astrid Howard, Caroline Cereghetti, Nicole Eeckhout
Précieuse collaboration : Christophe Sermet et Yannick Renier