Sur le vif

Spectacle Un Bateau

Compagnie Sans Soucis

Auteur: Cécile Dalnoky

Mise en scène: Max Legoubé

Technique: Marionnette

Projet de spectacle vivant pour petits et grands, adaptaton du livre éponyme de Cécile Dalnoky.
Spectacle sans paroles
Dessin, vidéo, musique, bruitage, marionnette
A partir de 4-6 ans
Durée envisagée : 35 minutes
Jauge envisagée : De 50 à 300 places (modulable et adaptable en foncton du lieu - petites et grandes salles)

 

Résumé :

Un enfant marche le long d'une grève de bord de mer. Au détour d'une dune, il découvre une barque abandonnée à demi immergée. Attiré, intrigué, il tourne autour... Le temps d'une rencontre et d'un cycle de marée, une épave va renaître.

Intention

DECOUVRIR L’ANIMATIQUE D’UN BATEAU :

Un bateau

NOTE DE MISE EN SCENE DE MAX LEGOUBE
En partant des quelques 200 dessins qui composent cette animatique, j’imagine un dispositif scénographique proche d’un orgue de barbarie.
L’idée est de faire défiler les images avec ce que j’appellerais un orgue à images. Les dessins, devenant la pellicule de l’orgue, défileraient à l’aide d’une manivelle pour être projetés. L’ajout d’éléments mécaniques
aux engrenages apparents accentuerait d’autant l’évocation d’un vieux projecteur de cinéma aujourd’hui délaissé. Même si l’on a recours à des techniques de projection modernes.
Les personnages du film pourraient aussi apparaître en volume et plonger dans l’image dessinée et en ressortir comme dans La Rose Pourpre du Caire de Woody Allen. Nous garderions pour eux la même
esthétique en noir et blanc que le dessin original.
A la fin du spectacle, l’enfant en volume, prendrait sur son bateau, un envol magique, suivi de petits origamis à distribuer aux spectateurs.
Il n’y a pas de dialogues dans cette histoire mais j’imagine une grande présence sonore du paysage, afin de s’y sentir immergé en tant que spectateur.
Le bruit des pas de l’enfant commencerait par annoncer l’arrivée du personnage avant qu’il n’apparaisse.
Le son définirait les lieux, les moments… Il renforcerait le rythme de l’action et rendrait aussi plus charnelles et physiques les choses présentes à l’écran : glougloutements de l’eau dans la barque lors de la première approche du personnage par exemple.
Je n’imagine toutefois pas de sons enregistrés mais la présence d’un musicien bruiteur. Sa présence ayant pour but de renforcer le caractère vivant du spectacle et de solliciter l’imagination des spectateurs.
De la musique aussi, par touche, lorsqu’elle accompagne mieux l’action ou l’émotion que le son naturel.
Un ensemble donc, qui fait écho aux rêves de renaissance et d’échappées de l’enfant de l’histoire que l’on raconte. Où les vieux objets, les techniques anciennes, les vieilles coques délaissées, sont modernisés pour être consolés de leur presque abandon.

Distribution

Cécile Dalnoky ; Autrice, illustratrice, sculptrice
Max Legoubé : Metteur en scène, marionnettiste
Walter Loureiro : Compositeur, musicien, bruiteur
Vincent Bénard & Fanny CC Fridhilde Brigantia – Futuravapeur : Costumiers, constructeurs
Technicien lumière/vidéo : en cours de recrutement

Téléchargements

Un Bateau dossier de production - Cie Sans Soucis

Prochaines dates

Lieu Région Début Fin Infos
C3 - Le cube Normandie 05/06/2023 09/06/2023
PadLOBA Pays-de-la-Loire 02/10/2023 08/10/2023

Déjà passé

Lieu Région Début Fin Infos
Théâtre à la Coque Bretagne 19/09/2022 23/09/2022