Sur le vif

Spectacle Faut profiter (Ben oui)

Auteur: Valérian Guillaume

Mise en scène: Zoé Lizot

Sur scène, une fille et ses affaires. Elle les trimballe dans des cartons, on ne sait pas trop bien si elle déménage ou si elle emménage. Elle-même non plus ne sait pas bien, mais c’est un moment de transition. Un moment d’entre-deux.

Un moment où l’on peine à être sûre de quoi que ce soit. Alors elle décide d’essayer de faire tenir quelque chose. Quand même. Elle entasse, elle agence, elle empile, de plus en plus haut, de plus en plus en équilibre : si ça tient, ça vaut la peine de vivre. On peut réussir à maintenir des choses debout dans cette vie. On peut y arriver. Si ça tombe, c’est plus la peine. Vaut peut-être mieux se flinguer.

Si ça tient je vis. Si ça tombe je meurs. Moment d’équilibre entre la vie et la mort. Moment d’apesanteur.

Dans le protocole actuel, la tour peut tomber à tout moment, ou ne pas tomber du tout, selon les représentations. Rien de stable, rien de défini. Un protocole pour frôler l’accident au plateau, ou s’en délecter s’il advient. Il y a donc actuellement plusieurs fins alternatives. Ca ne finira pas, ça ne peut pas finir pareil si la pile s’écroule ou si elle résiste.

Distribution

Co-mise en scène et interprétation | Zoé Lizot
Co-mise en scène et texte | Valérian Guillaume