Sur le vif

Spectacle Coca Life Martin 33cl

Auteur: Gwendoline Soublin

Mise en scène: Coline Fouilhé

Il était une fois Coca Life Martin, une canette Life de 33 cl. Depuis sa naissance dans une usine du Nord de la France à Bierne jusqu'à ses déboires au métro Châtelet-Les Halles, c'est l'histoire d'une odyssée Pacifique qui se raconte là. Ou comment le long périple existentiel d'une canette en plein océan la mène à se familiariser avec force rebuts, hommes et baleines, au rythme d'une chanson de Sia – 1 623 794 650 vues sur youtube. Jusqu'au septième continent ?

 

Il était une fois la nouvelle Bible moderne, celle d'une réclame Coca Cola, dont le verset principal serait : « Savoure l'instant ».

Intention

Dans notre société occidentale consumériste, les rebuts sont
partout. Ils traînent dans nos poubelles, dans nos rues, ils sont
abandonnés au milieu des bois et flottent en plein océan. Preuves de
nos usages quotidiens et miroirs aussi par extension de nos
croyances, de nos rêves, de nos désirs, les rebuts appartiennent à
notre archéologie intime – et pourtant nous ne les voulons pas. Nous
les chiffonnons, malaxons, écrasons, broyons sitôt utilisés. Plus
l’objet est jetable plus son existence est éphémère – soulignant par
là-même l’étrange paradoxe d’un monde industriel qui produit à toute
allure et en grande quantité pour une utilisation de seulement
quelques heures, quelques minutes – parfois même quelques secondes.
L’enjeu écologique que les rebuts représentent va de soi. Et les
mettre en scène, c’est forcément penser au monde dans lequel nous
vivons et à nos politiques de l’autruche qui pensent (toujours) que
le problème de nos « déchets » est à remettre au lendemain. Le
septième continent de plastique est un monstre mythique dont tout le
monde a entendu parler – et qui hante nos imaginaires à la façon d’un
fantastique monstre du Loch Ness, aussi repoussant qu’étrangement
onirique.

Distribution

Texte et dramaturgie : Gwendoline Soublin
Co-mise en scène : Zoé Grossot
Interprétation/manipulation/bruitage : Pierre Dupont et Coline Fouilhé
Création du dispositif sonore : Janick Deneux
Création du dispositif lumière : Corentin Praud