Sur le vif

Stage Ventriloquie et manipulation : où, qui parle ?

Avec Michel Dejeneffe, ventriloque, Jean-Louis Heckel, marionnettiste et metteur en scène et Carole Allemand, plasticienne. DU LUNDI 9 AU SAMEDI 14 MARS 2015 De 10h à 18h (6 jours, 42h) Technique d’illusionniste, la ventriloquie joue sur la difficulté que rencontre l’oreille humaine à localiser la provenance d’un son en l’absence de mouvement. Les lèvres immobiles, détournant le regard du spectateur sur le personnage qu’il manipule, le ventriloque donne l’impression d’éloigner la voix de sa source réelle. Les ventriloques eux-mêmes ont longtemps entretenu le mystère qui auréole la ventriloquie, conservant jalousement leurs secrets. Aujourd’hui, si elle ne veut pas rester une pratique exotique, la ventriloquie doit s’intéresser au texte dramatique et se forger un répertoire : la condition sine qua non pour sortir de son cloisonnement. Depuis peu, de jeunes auteurs du théâtre contemporain se l’approprient et l’intègrent de façon inédite à leurs créations.
La ventriloquie requiert-elle une aptitude particulière ? Tout le monde peut-il devenir ventriloque ? La marionnette est-elle un porte-parole ? Un haut-parleur de l’audace ? Une initiation aux multiples facettes de cet art fascinant. Programme : Les stagiaires fabriqueront chacun une marionnette en mousse (2 jours). Ils seront ensuite amenés à acquérir des techniques vocales et gestuelles propres aux spectacles de ventriloquie (2 jours) à travers la création d’un personnage et l’amorce d’un numéro de scène individualisé (2 jours). Restitution publique le samedi 14 mars 2015 à 17h Public : Professionnels du spectacle vivant