Sur le vif

Spectacle Mickey Mouse project. Histoire vraie d'un attentat sans auteur

Le Friiix Club

Auteur: Frederic Feliciano-Giret

Mise en scène: Nicolas Quilliard & Frédéric Feliciano-Giret

Technique: Diverses techniques de marionnettes et formes animées

Patrick perd une amie dans un attentat à la bombe en Inde en 2010. Après des années d’enquête, la police indienne n'a pas identifié les coupables.

Patrick revient donc sur les faits des années plus tard avec l’espoir que la lumière soit faite sur le meurtre de son amie.

Contraint de faire face à un imbroglio surprenant où se mêlent services secrets américains et terrorisme islamiste, Patrick arrivera-t-il à ses fins ?

Mickey Mouse project est un spectacle inspiré de faits et de personnages réels.

Mickey Mouse project était le véritable nom de code utilisé par le terroriste David Headley dans ses communications téléphoniques pour parler de ses projets d’attaque sur le territoire indien.

Au moyen d'une bande dessinée vivante, et dans un univers musical spécialement créé par Vincent Delerm et Christian Quermalet, Mickey Mouse project nous plonge dans cette fiction inspirée de faits réels, un univers trouble où l'ombre côtoie la lumière, où la vérité est un concept mouvant.

2 interprètes et 8 marionnettes s’immiscent dans cette histoire pour donner vie à un témoignage poignant de vérité.

Soutenu par le dispositif d’excellence des universités françaises IDEX, ce projet inédit a pu voir le jour. La lecture et l’analyse de 1700 articles, 2 ans de travail ont été nécessaires pour écrire et produire le spectacle Mickey Mouse project.

Site dédié à la création : mmp.friiix.club

Intention

Mickey Mouse project est inspiré de faits réels. Des faits qui me sont réellement arrivés. Tout a
commencé en 2010 à la mort d’une amie. Nadia meurt dans une explosion à la bombe, à Pune, au sud-est de l’Inde, dans un petit bar nommé le German Bakery le 13 février 2010. Très rapidement le gouvernement indien communiqua le nom de suspects potentiels : le lashkar-e-Taiba, groupe terroriste islamiste et David Headley, terroriste américain.
Je partis moi-même, quelques temps après, sur le lieu du drame. C’est là que je pris conscience de certains aspects troubles de la thèse officielle pour expliquer cette attaque. Le groupe terroriste suspecté était bien connu des services policiers indiens. Ils avaient toujours signé leurs attaques. Or à Pune, personne n’avait revendiqué. D’autre part le terroriste américain nommé par les médias était sous les barreaux aux USA depuis trois mois. Au fond malgré les annonces faites aux journaux, je me rendais
compte que la police indienne avait peu d’éléments pour résoudre cette énigme.
De fait, aujourd’hui encore les coupables de l’attentat n’ont toujours pas été identifiés. Au fil des années, j’ai constitué un corpus de centaines d’articles de journaux qui traitaient de l’attentat. J’ai enregistré les témoignages d’amis proche de Nadia, présents à ses côtés quelques minutes avant l’explosion de la bombe. J’ai archivé tous les documents que je trouvais au sujet de David Headley, le terroriste américain nommé dans les journaux par le gouvernement indien.

Je découvrais un homme emblématique du lien obscur qui existe entre les services secrets
américains et certains groupes terroristes.
Je découvrais à travers lui que la raison d’État est supérieure à la justice.
Je découvrais que le deuil peut prendre la forme d’une enquête et que le désir de vérité n’est qu’une des manifestations de la douleur.
Comme le dit un des personnages du texte : « C’est curieux de s’accrocher à la gueule d’un assassin pour se sentir mieux, non ? »
Mickey Mouse project est le témoignage de mon expérience de victime collatérale du terrorisme.
C’est un hommage rendu à mon amie et à toutes les victimes de ce phénomène de plus en plus présent dans nos vies. D’autant que je suis convaincu que c’est en restant fidèle aux circonstances de nos expériences qu’on a le plus de chances de transmettre quelque chose d’universel.

Mickey Mouse project est une création que je mûris depuis 2010. Mais c’est en 2015, avec la vague d’attentats qui frappa la France, que se réveilla en moi ce que j’avais vécu. La référence de David Headley dans un article du magazine Le Point me décida à rouvrir le dossier. Un projet d’écriture se dessinait dans ma tête ; une écriture qui raconterait ce qui est véritablement arrivé mais qui dépasserait la simple restitution des faits.

Pour cette raison chaque scène est composée à partir de faits réellement vécus par les témoins les plus proches de la victime ou par moi-même. De véritables documents trouvés lors de mes
recherches sont intégrés à l’oeuvre fictionnelle.
Ce mélange crée un rapport ambigu et vertigineux entre le réel et la fiction. Il permet d’exprimer les constructions mentales produites par la douleur du deuil et la soif de justice. Mon objectif n’étant pas simplement d’évoquer ce qui s’est passé mais de raconter l’introspection qu’exige le travail du deuil. Je transgresse d’autant plus le registre d’un théâtre documentaire que je développe une écriture poétique qui transforme ce qui est arrivé, fait parler une dernière fois les morts. Le découpage des scènes donne un rythme élevé à ce que j’appelle un « poème enquête ».

Mickey Mouse project est la première oeuvre qui embrasse cette écriture. Animé par le désir de
raconter le réel, je quitte le drame à l’allure de roman mis en espace pour une écriture au service d’un « théâtre de la sidération ». L’écriture de ce théâtre se nourrit de la psyché, du documentaire et de l’écriture du réel. Elle questionne le discours journalistique, politique et historique en tant que fabricant de réalité. La poésie dramatique peut- elle s’emparer elle aussi du réel et de ce que l’on nomme la vérité ? L’auteur dramatique a-t-il le droit de jongler avec l’Histoire comme les journalistes le font dans leurs éditoriaux ?

A travers mes personnages, Patrick, Nadia, le commissaire Deepak, je veux offrir des pistes
de compréhension de ce qu’il m’est arrivé et de ce qui arrivera à ceux de demain.
Je veux pouvoir aussi offrir un temps plus sensible, plus lent, plus intime à une réflexion
nécessaire autour du Monde dans lequel nous voulons vivre demain.
Frederic Feliciano-Giret

Distribution

Idée originale, écriture, interprétation : Frédéric Feliciano-Giret
Complicité artistique, interprétation : Céline Feliciano-Giret
Mise en scène : Nicolas Quilliard, Frédéric Feliciano-Giret
Fabrication marionnettes : Einat Landais
Musique : Christian Quermalet,Vincent Delerm
Illustrations : Florent Bonneu
Regard complice : Joëlle Noguès
Décryptage presse : Rayya Roumanos
Accompagnement scénographie : Marc Valladon

Téléchargements

Dossier Mickey Mouse project

Déjà passé

Lieu Région Début Fin Infos
ESPACE JELIOTE Nouvelle-Aquitaine 15/11/2019 15/11/2019 vendredi 15 novembre 2019 à 20h30
Théâtre en Miettes Nouvelle-Aquitaine 11/10/2019 12/10/2019 vendredi 11 octobre à 20h30
samedi 12 octobre 2019 à 19h
Maison des Arts Nouvelle-Aquitaine 26/11/2018 26/11/2018 à 19h30
Suivie d'un bord de scène, en présence de Rayya Roumanos
Chapiteau l'Agité Occitanie 22/11/2018 22/11/2018 Représentations à 14h30 (scolaire) et 21h
Durée : 1h15
Café citoyen à l'Utopia de Tournefeuille le 24/11 pour parler de la démarche de Mickey Mouse project.
Espace des 2 Rives Nouvelle-Aquitaine 16/11/2018 16/11/2018 A 20h30
Espace des 2 Rives Nouvelle-Aquitaine 07/11/2018 15/11/2018
Espace Treulon Nouvelle-Aquitaine 22/10/2018 02/11/2018
Odradek - Compagnie Pupella Noguès Occitanie 10/09/2018 21/09/2018
L'Espace Périphérique Ile-de-France 07/05/2018 18/05/2018
Salle Culturelle de Casseuil Nouvelle-Aquitaine 04/05/2018 04/05/2018
Espace Jeliote - Centre National de la Marionnette en préparation Nouvelle-Aquitaine 26/03/2018 06/04/2018
Pôle Culturel Evasion Nouvelle-Aquitaine 12/02/2018 16/02/2018
Clastic Théâtre Ile-de-France 08/01/2018 19/01/2018
Le Molière Scène d'Aquitaine Nouvelle-Aquitaine 30/01/2017 17/02/2017 Une sortie publique a eu lieu le 16/02/17