Rencontres professionnelles : « Écrire pour la marionnette », Acte I

Rencontres professionnelles : « Écrire pour la marionnette », Acte I

Texte et marionnette : au-delà de la légitimation ou de l’émancipation, l’enrichissement mutuel
Table ronde THEMAA – Jeudi 14 février, 15h30

Nous partageons ce constat, d’infinis et innombrables débats depuis une vingtaine d’années sur la place de l’écriture dans le théâtre de marionnettes.
Tandis que ces Rencontres professionnelles d’AREMA interrogent l’écriture – et notamment l’écriture contemporaine – pour la marionnette, les réflexions portées par les différents groupes de travail au sein de THEMAA choisissent de s’articuler autour de la notion plus large de Langage des arts de la marionnette, au sein de laquelle l’écriture textuelle n’est qu’une des dimensions – faisant en cela écho aux priorités et préoccupations exprimées par les marionnettistes metteurs en scène ou constructeurs :

  • quelle place les écritures dramatiques contemporaines occupent-elles aujourd’hui dans les spectacles de marionnettes ?
  • le texte de la marionnette doit-il avoir été écrit pour la marionnette ? S’emparer d’un texte dramatique non dédié à la marionnette, qu’est-ce que cela implique pour la marionnette ?
  • comment contribuer à développer la relation entre marionnettes et textes ?
  • qu’est-ce qu’écrire un spectacle de marionnette ? Faut-il, dans l’objectif d’une reconnaissance de l’art de la marionnette, revendiquer des spécificités d’écriture désolidarisées du seul texte ?

Nous voulons à l’occasion de cette table ronde mettre en lumière les démarches multiples dont nous nous faisons les témoins (cf. le dossier du prochain numéro de Manip, à paraitre en avril) et bien sûr éclairer les réflexions et expérimentations à l’œuvre au sein de THEMAA, pour en confronter les hypothèses.

Nous nous proposons également de nous positionner en contrepoint : comment ces deux journées proposées par AREMA, riches et inspirantes, auront-elles interrogé nos axes de réflexion ? Il s’agit d’entamer une conversation collective fructueuse : cette rencontre dont on est partenaire est l’occasion d’un premier dialogue, levier pour préparer les prochaines journées d’étude dédiées à ce sujet.


Faisant suite à la rencontre professionnelle « Des mots pour la matière » qui s’est déroulée le 5 octobre 2018 à Vergèze dans le cadre du forum Art’Pantin (avec la participation de Marion Aubert, Patrick Dubost, Michaël Glück, Lionel Navarro et Alan Payon, table ronde animée par Didier Plassard et Alban Thierry), AREMA lance une saison itinérante de rencontres professionnelles en Occitanie autour des écritures pour la marionnette. THEMAA et son groupe de travail « Écritures contemporaines » s’associent au prochain rendez-vous qui aura lieu à Mireval en association avec le Centre Léo Malet, l’Université Paul Valéry –Montpellier 3 et la Scène Nationale –Théâtre Molière de Sète.

Ces rencontres, destinées à dresser un état des lieux des questionnements actuels sur les dramaturgies pour le théâtre de marionnettes et de formes animées, sont ouvertes aux artistes, aux programmateurs et aux enseignants.

Découvrez le programme complet des rencontres en cliquant ici !


Informations pratiques

Les 13 et 13 février 2019
Centre Léo Malet, Avenue de Montpellier
34110 – Mireval, Occitanie
Inscription (gratuite) obligatoire par mail : ass.aremalr@gmail.com
Possibilité de dormir sur place, sur demande. Une participation financière sera demandée pour les repas et/ou l’hébergement

Article publié le 5 février 2019.