Save the date – 4ème forum national des lieux intermédiaires et indépendants

🗓 Du 2 au 4 décembre 

📍 37è parallèle – Tours 

 

co-organisé par les membres de la Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants (CNLII, cnlii.org), et notamment le 37è parallèle ; Aliice, réseau des lieux intermédiaires en région Centre ; Artfactories/autreparts, cheville oeuvrière de la CNLII ; les réseaux régionaux de LIIs dont Actes if, Hybrides ; les réseaux professionnels de l’UFISC, dont la FRAAP, le SYNAVI.

La CNLII représente aujourd’hui 232 lieux et 14 réseaux sur l’ensemble du territoire national, en milieu urbain, péri-urbain et rural. Elle donne ainsi une voix à ces initiatives citoyennes qui réinventent l’art et la culture au plus près des habitant.e.s, par et pour elles et eux.

 

Quelle place pour la culture dans le moment tiers-lieux ?

Les Tiers-lieux suscitent ces dernières années un grand intérêt de la part des acteurs privés et publics. Si l’appellation Tiers-lieux est récente (2010), l’art et la culture ont joué un rôle fondateur et qui demeure essentiel au sein de ces pratiques d’occupation d’espaces. C’est ce qu’incarne la famille des « lieux intermédiaires ».

Dans le même temps, la doctrine en matière de politiques culturelles passait de l’art comme levier de transformation sociale à la culture comme outil de développement des territoires pour aboutir aux industries créatives et à l’innovation sociale.

A l’aune de ces évolutions, faut-il repenser  nos lieux dans la perspective de construire une nouvelle « offre de services culturels » ? Ou faudrait-il plutôt faire de nos lieux des espaces communs d’invention de nos cultures à venir ?

Quelle est la place de l’art et de la culture dans le « moment Tiers-lieux » ? De quelle manière les Lieux Intermédiaires et Indépendants en particulier, les acteurs du tiers-secteur et des communs en général, se rapportent-ils à cette appellation « Tiers-lieux » ? Quelles expériences peuvent-ils partager, transmettre, et comment les politiques de développement « Tiers-lieux » peuvent-elles les nourrir, soutenir leur pérennisation et leur développement ? A quels défis et enjeux font-ils face aujourd’hui ?

Le sujet est d’importance, puisque, d’après le dernier rapport de France tiers-lieux, sur plus de 700 lieux répondants, 27% des tiers-lieux se définissent comme « laboratoire artistique, friche culturelle, lieux intermédiaires »

Durant trois jours, nous, lieux intermédiaires et indépendants, invitons les réseaux, fédérations régionales et nationales du tiers-secteur, des communs, des tiers-lieux, de l’art et de la culture, de l’économie sociale et solidaire, les acteurs de l’accompagnement, les partenaires publics, les collectivités, à partager leurs expériences, leurs travaux sur ces sujets et à débattre en public de la place de la culture dazns le moment tiers-lieux.

Le 4è Forum National a pour objet de réunir et de partager des ressources pour la co-construction d’une politique publique des Tiers-lieux intégrant l’art et la culture comme vecteur fondamental de développement, dans une triple perspective de transition écologique, de transformation sociale et de mutation des imaginaires.

En savoir plus