RENDEZ-VOUS DU COMMUN Cycle #1 – PACA : « La marionnette en région PACA : interdépendances et résistances – Approche cartographique »

RENDEZ-VOUS DU COMMUN Cycle #1 – PACA : « La marionnette en région PACA : interdépendances et résistances – Approche cartographique »

Journée co-construite avec Polem, regroupement de marionnettistes de la région sud-paca

>> FORMULAIRE D’INSCRIPTION (AVANT LE 20 AOÛT) <<

Cycle #1 – Le Maintenant : Créer à notre époque : Créer dans un monde en crise (et / ou en transition écologique)
Le 24 août 2021 au Vélo Théâtre à Apt : Rendez-vous du commun en PACA

Programme du Rendez-vous du Commun en PACA

24 août 2021 – Vélo Théâtre (Apt, Vaucluse)

La marionnette en région PACA : interdépendances et résistances – Approche cartographique

La cartographie sensible regroupe un ensemble de pratiques empruntant autant à la géographie, qu’à la littérature, la psychologie et aux sciences sociales. À travers la médiation cartographique et l’imaginaire de la carte, les participant.e.s sont amené.e.s à faire récit de leurs perceptions d’un territoire ou d’un parcours de vie situé. Se situer, c’est se placer au cœur d’une histoire et d’un espace, en lien avec leurs composantes multiples qui constituent un réseau complexe d’interdépendances.

Comment donner à voir et à sentir les mutations profondes qui touchent la société dans son ensemble, accélérées par la crise sanitaire ? Quels actes les artistes peuvent-ils poser collectivement pour constater l’ampleur des dégâts et y remédier à leur façon ? Comment faire collectif lorsque l’on est soumis à des injonctions sociales et économiques parfois contradictoires à ses propres aspirations et aux besoins humains fondamentaux ? Quelles sont les interactions possibles et désirables au sein d’une région vaste et hétérogène ? Nous envisagerons ces questions non pas du point de vue théorique, mais dans une pratique commune qui tendra à faire converger le poétique et le politique sous le regard de la chercheuse Sarah Mekdjian.

Sarah Mekdjian est enseignante-chercheuse au département de géographie de l’Université de Grenoble Alpes et au laboratoire PACTE. Son travail porte sur les conditions contemporaines de l’exil et les statuts de demandeur.se.s d’asile, réfugié.e.s, nationaux.ales… produits par les Etats-Nations. Avec Marie Moreau, elle rejoue et invente des pratiques de création, de recherche, d’activisme pour tenter de déstabiliser l’ordre établi de ces statuts.

 Programme de la journée:

Le 24 août – Vélo Théâtre à Apt

9h30-10h Accueil, réconfort, palabres

10h Échauffement

10h15-13h Le dit de la carte – Exploration de la cartographie sensible par un dispositif entre jeu et laboratoire. L’objectif est de dresser votre récit commun,  acteur.rice.s de la marionnette, ce que vous êtes, ce que vous vivez dans le contexte propre au territoire régional, de rendre ainsi visible un réseau d’interdépendances et de résistances.

CONSIGNE : Chaque participant.e devra apporter quatre objets évoquant, exprimant, racontant ou symbolisant dans son parcours professionnel d’artiste ou d’acteur.rice culturel.le, des faits, des situations, des états ou encore des mouvements en lien avec la thématique « Créer en temps de crise : la marionnette en région PACA : interdépendances et résistances ». Ces objets figureront sur la cartographie sensible, imaginaire et collective, qui va se composer au fil du jeu.

13h-14h Déjeuner

14h-14h30 Visite conté du Vélo théâtre

14h30-15h15 Le regard de la chercheuse : Sarah Mekdjian

15h15-16h15 Que dit la carte ?
Atelier 1 : Cartographie sensible et réalités du territoire :
Quelles convergences ? Conjuguer l’observation et la perception, le fait et sa réception pour dresser un portrait complet du terrain de vie et de travail des participants. Où il sera question de calques, d’échelles, de légendes, de flux, de frontières et de lignes de front.
Atelier 2 : Du poétique au politique : quels outils pour passer à l’action ?
Le regard affûté, on s’outille en commun pour construire un avenir désirable, à la hauteur de nos engagements collectifs et des possibilités de chacun. Où il sera question de résistances et de subversion, d’oppositions et de compromis, de diplomatie et d’agitprop.

16h30-17h30 Et après ?
Préparation de la journée de rencontre et de restitution prévue le 10 décembre 2021 dans le cadre du festival le Marché Noir des Petites Utopies à Marseille.

Article publié le 22 août 2021.