Lettre aux adhérent·e·s de THEMAA du 24/02/2021

Lettre aux adhérent·e·s de THEMAA du 24/02/2021

Chers Adhérents, chères Adhérentes,

En cette année nouvelle tout juste entamée, il est bien difficile de ne pas verser dans une forme d’hébétude morne tant les perspectives à moyen et long terme pour la culture sont floues et incertaines. Les lieux culturels restent, jusqu’à nouvel ordre, privés de leurs publics. Après la « loi de sécurité globale », un autre projet de loi qui menace d’entraver les libertés associatives et de réduire nos libertés individuelles est actuellement en débat à l’Assemblée Nationale. Difficile donc pour notre communauté professionnelle, tant individuellement que collectivement, de réussir à tirer du positif de cette situation sans précédent. Prêtons nous néanmoins à l’exercice, tout ardu qu’il soit, et partageons ici les bonnes nouvelles de ce début d’année…

En janvier, nous avons clôturé les adhésions 2020 et c’est avec une heureuse surprise que nous nous sommes aperçu·e·s qu’entre 2019 et 2020, THEMAA était passée de 335 à 371 adhérent·e·s. Vous êtes nombreuses et nombreux à nous avoir manifesté votre confiance, prouvant ainsi que la solidarité, l’union et la dynamique collective se présentent pour beaucoup comme une nécessité en période troublée.

Du côté du futur Label « Centre National de la Marionnette », il y a du nouveau. Le Théâtre à la Coque à Hennebont, a reçu un courrier du Ministère de la culture lui annonçant son engagement officiel sur le chemin de la labellisation. Nous nous réjouissons qu’un lieu dirigé par un artiste rejoigne les quatre scènes conventionnées « CNM en préparation » identifiées par le Ministère en 2020.

Depuis un an, nous avons pu maintenir un bel élan collectif, riche d’échanges et de réflexions stimulantes à travers les rencontres des Rendez-vous du Commun. Le premier cycle thématique Créer à notre époque : Créer dans un monde en crise et / ou en transition écologique, bien que travaillé presqu’exclusivement en visioconférence, a ouvert de belles pistes de réflexions permettant de s’interroger sur des thématiques telles que les libertés de création au temps de la transition écologique ou encore sur le rôle et la place des imaginaires dans le monde de demain. Ces espaces de partage en commun, par régions, nous ouvrent des horizons de pensées bouillonnantes et nous attendons avec impatience de vous inviter à ces rencontres en partage, avant l’été, pour vous présenter le fruit de cette première vague de travaux.

La question du commun, du « faire humanité ensemble », l’une des valeurs autour de laquelle l’action de THEMAA se fonde, nous semble être un ferment à réaffirmer sans relâche, qui contribuera sans doute à surmonter l’épreuve collective que nous traversons. C’est pourquoi nous initions en 2021 l’exploration de la notion de « droits culturels » dont le référentiel nous offre une grille de lecture nouvelle et réjouissante pour scruter notre art et son écosystème avec à l’épicentre, l’humain. Nous avons ainsi ouvert un groupe de travail sur ce thème, actif et joyeux, dont vous entendrez beaucoup parler dans ces prochains mois. N’hésitez pas à nous rejoindre si la question des droits culturels vous intéresse.

Le plaisir de chercher et d’explorer ensemble, de se retrouver pour réfléchir, ne se limite pas aux Rendez-vous du Commun. Un autre espace de friction et d’émulsion prend de l’élan cette année : les Rencontres Nationales, prévues pour 2023 et intitulées Puppet Zone : espaces de contaminations marionnettes et écrans seront initiées en 2021 par une phase laboratoire. Cette première phase, coordonnée par la chercheuse Julie Postel, prendra la forme de « chambres d’ébullition » imaginées comme des espaces de contamination entre les différents champs invités (télévision, cinéma, arts de la scène et arts numériques) et la marionnette.

Mais n’oublions pas dans cet inventaire Manip, qui a fait peau neuve en janvier en renouvelant certaines de ses rubriques dont certaines se déclinent dorénavant en podcast ; ou encore notre site internet, lui aussi en cours de refonte pour une meilleure adéquation de cet outil contributif avec le projet associatif de THEMAA.

La période que nous vivons est une tragédie et les conséquences pour notre champ artistique sont évidemment dramatiques. Comme nous avons pu le constater lors des rencontres à distance que nous avons organisées en novembre dernier, Covid : Les métamorphoses, il y a dans notre communauté professionnelle de la colère et surtout une dynamique de résistance. Les artistes travaillent et inventent, les lieux culturels les accueillent et cherchent à favoriser des rencontres dans des formats possibles. Bien sûr, nous sommes entravé·e·s et sans véritable perspective pour la reprise de nos activités. Mais nous avons la possibilité ensemble de penser l’avenir et de formuler des communs. Nous donnerons des suites aux rencontres Covid : Les métamorphoses afin d’approfondir notre perception des conséquences de cette crise et de poursuivre une réflexion en réponse à cet état des lieux. C’est en agissant collectivement et en partageant nos réalités que nous pourrons construire un avenir fort pour notre secteur professionnel. THEMAA est l’outil qui nous rassemble et qui nous permet de donner de la voix à la diversité que nous représentons. À cette fin, nous espérons vous retrouver les 9 et 10 juin prochains aux Musées Gadagne à Lyon pour l’Assemblée Générale annuelle. Ce sera l’occasion de présenter en plénière et en ateliers les avancées des chantiers et des projets en cours. La jauge étant limitée à 50 personnes en raison du covid, nous envisageons des solutions pour transmettre en direct les échanges.

Nous vous souhaitons toute l’énergie nécessaire pour tenir dans ces temps suspendus et nous restons à votre écoute pour vous accompagner au mieux dans cette période difficile.

Claire Duchez, Coordinatrice
Nicolas Saelens, Président

 

 

Article publié le 24 février 2021.