Les Etats Généreux – La Nef – Manufacture d’utopies

Les Etats Généreux – La Nef – Manufacture d’utopies

A l’heure des grands débats, la Nef voudrait mettre sur la table avec les partenaires institutionnels et les responsables politiques la problématique à laquelle ils sont confrontés face au nombre important de demandes d’accueil en résidences qu’elle reçoit.
Suite à leur appel à candidature l’an dernier, tous les projets que qu’elle a reçu ont présenté un intérêt certain, et tiens à remercier ici toutes celles et ceux qui ont pris la peine de rédiger une note d’intention et d’imaginer un an à l’avance où en sera leur création.

Aussi, La Nef propose donc de réfléchir collectivement et de proposer des alternatives et dispositifs pour satisfaire les demandes très légitimes de création émanant de compagnies pour la plupart formées et talentueuses, qui ne trouvent malheureusement pas les soutiens qu’elles méritent.

Il est question de s’interroger sur les propres modes de production. Quelle place  accorder à une stratégie collective ? Combien d’années d’endurance et d’obstination faut-il pour créer sa compagnie? Nous vivons à l’heure entrepreneuriale, certes! Mais si la Nef est le réceptacle d’un esprit individualiste, où chacun joue sa survie, que reste t-il de la manufacture d’utopies ?

Elle vous invite donc à la retrouver du 10 au 12 septembre à La Nef, où nous organiserons des temps de rencontres conviviales, de réflexions et de débats avec nos élus-es, citoyens-ennes, habitants-es et artistes.

Nous croyons aux mots à une parole agissante ! Non au débat stérile ! Ceci est un véritable appel à une réflexion commune ! Je vous remercie par avance de répondre positivement à ces Etats Généreux.

Cliquez ici pour avoir plus d’informations

Article publié le 23 août 2019.