Manip n°52

Octobre-Décembre 2017


La culture en question

Les droits humains au cœur de la République, pour un vivre-ensemble solidaire par les organisations membres de l’UFISC

Matières vivantes

Conversation

Avec Brice Berthoud et Lucile Bodson Du CNM aux CNM : les Centres nationaux de la marionnette

Mémoire vive

Yves Joly, icône de la marionnette moderne malgré lui Par Raphaèle Fleury (voir notes plus bas)
Voir aussi le Focus sur le Portail des Arts de la Marionnette

Du côté des auteurs

Ouvrir le champ des possibles Par Sylvain Levey

Dossier

Le théâtre d’ombres. De la tradition à la création contemporaine
Avec Magali Chouinard, Claire Kueny, Cécile Hurbault et Aurélie Morin

Au cœur de la recherche

Éco-conception : vers une pratique plus durable du métier de constructeur ?
Par Julie Postel

Je me souviens

Il faut juste continuer à rêver ! Par Vera Rozanova

Arts associés

Jouer avec le feu
Avec Sindy Berger et Jean-Luc Pennetier

Mouvements présents

Derrière l’établi

Moulage en plâtre d’une tête Par Estelle Charlier

Espèce d’espace

L’art du partage : la Fabrique, un projet par et pour les gens
Avec Renaud Robert

Marionnettes et médiations

La médiation à la base du processus de création : Travailler en complicité
Avec Ester Bichucher, Solène Briquet et Cécile Lemaitre

Frontières éphémères

Atlas figura

Corée du sud – Des techniques ancestrales au renouveau de la marionnette
Par Im-Jung Mi

Lu ailleurs

USA – Jim Henson et le futur de la marionnette Par Cheryl Henson


Notes et sources citées dans l’article Mémoire vive – Yves Joly

Notes

  1. Un grand merci à Sylvestre Joly, fils d’Yves, qui, à l’occasion du don des archives de la compagnie Yves Joly par ses enfants à l’Institut International de la Marionnette, nous a accordé quatre journées d’entretien sur le travail de la compagnie, le milieu artistique de l’époque et la vie de la troupe du 22 au 25 mars 2017.
  2. Un grand atelier vitré à Neuilly-sur-Seine (aujourd’hui détruit), avant de déménager à Bouville (Essonne).
  3. Le poste finira par lui être retiré : on lui reproche d’y avoir excessivement pratiqué la marionnette.
  4. Voir à ce sujet la thèse de Marine WISNIEWSKI, Le Cabaret de l’Écluse (1951-1974) : Expérience et poétique des variétés, Lyon : Presses Universitaires de Lyon, 2016, 360 p.
  5. Voir le prochain numéro de Manip.
  6. Entretien avec Sylvestre Joly par Raphaèle Fleury (Figanières, 25 mars 2017), réalisation Stéphane Nota, Institut International de la Marionnette.
  7. Voir le journal tenu par Yves Joly au moment des débuts à la Rose Rouge avec « Les Mains seules », fonds Yves Joly, Institut International de la Marionnette.
  8. C’est le titre du spectacle créé en 1949 à la Rose rouge, où s’enchaînent des tableaux exécutés au moyen des mains gantées des quatre interprètes : lutte dans « Pugilat », anecdote nudiste avec « Baignade », poésie aquatique dans « Fonds marins », jeux et feux d’artifices dans « Fête foraine ». Ce titre, choisi par dérision puisque le fait de ne jouer qu’avec les mains était aussi une provocation, est un clin d’œil à Sartre (Les Mains sales, paru l’année précédente), salué au cours du spectacle qu’ils introduisaient ainsi : « ‘Les Mains seules’, de Simone Va-te-faire-voir et que Jean-Paul sorte ! » (Témoignage de Sylvestre Joly).
  9. Voir la correspondance avec les salles de spectacles et tourneurs, fonds Yves Joly, Institut International de la Marionnette.
  10. Voir le journal tenu par Yves Joly au moment des débuts à la Rose Rouge avec « Les Mains seules » (1949), fonds Yves Joly, Institut International de la Marionnette.
  11. Synopsis du scénario raconté par Sylvestre Joly, cf. entretien réalisé par Raphaèle Fleury pour l’Institut International de la Marionnette, Figanières, 25 mars 2017.
  12. Distribution originale de Tragédie de papier, qui m’a été confirmée oralement par Sylvestre Joly (enquête réalisée à son domicile du 22 au 25 mars 2017).
  13. Alain Recoing, Mémoires improvisés d’un montreur de marionnette, Montpellier / Charleville-Mézières, Entretemps / Institut International de la Marionnette, 2011, p. 72.
  14. Ibid, p. 71-77, 211. Egalement, l’entretien avec Sylvestre Joly.
  15. Manuscrit et tapuscrit non datés, fonds Joly, Institut International de la Marionnette [texte écrit par Yves Joly sur la sollicitation de Margareta Niculescu].

Sources

  • Archives du Fonds Yves Joly à l’Institut International de la Marionnette. Coupures de presse, photographies, manuscrits et tapuscrits d’Yves Joly etc.
  • Exposition virtuelle « Marionnettes et figurines du Fonds Léon Chancerel » sur le site de la Société d’Histoire du Théâtre : http://sht.asso.fr/exposition-virtuelle/marionnettes-et-figurines-du-fonds-leon-chancerel/
  • Marionnettes du spectacle Tragédie de papier de la compagnie Yves Joly conservées dans la collection patrimoniale de l’Institut International de la Marionnette et chez Sylvestre Joly.
  • Notes de l’enquête réalisée par Raphaèle Fleury au domicile de Sylvestre Joly du 22 au 25 mars 2017.
  • Rushes de l’entretien de Sylvestre Joly, fils et collaborateur d’Yves Joly avec Raphaèle Fleury le 25 mars 2017 à Figanières (Var), réalisation Institut International de la Marionnette / Stéphane Nota, durée : environ 5h.
  • Extrait du documentaire Le Tour du monde des marionnettes de Philippe Genty : http://www.artsdelamarionnette.eu/audiovisuel/la-tragedie-de-papier-par-la-compagnie-yves-joly-montage-dextraits-du-spectacle-dans-le-cadre-du-documentaire-le-tour-du-monde-des-marionnettes/ > attention, la musique utilisée dans ce montage n’est pas celle du spectacle. Le commentaire en voix off évoque une histoire d’amour entre la Lune et le Soleil, qui n’est pas mentionnée dans les textes de présentation d’Yves Joly ni dans le témoignage de Sylvestre Joly (le Solaire est l’un des prétendants écartés).
  • GERVAIS, André-Charles, Marionnettes et marionnettistes de France, Paris : Bordas, 1947.
  • GIGNOUX,  Hubert, Histoire d’une famille théâtrale : Jacques Copeau – Léon Chancerel, les comédiens – routiers, la décentralisation dramatique, Lausanne, éditions de l’Aire, 1984, 440 p.
  • RECOING, Alain, Mémoires improvisés d’un montreur de marionnette, Montpellier / Charleville-Mézières, Entretemps / Institut International de la Marionnette, 2011.
  • WISNIEWSKI, Marine, Le Cabaret de l’Écluse (1951-1974) : Expérience et poétique des variétés, Presses Universitaires de Lyon, 2016, 360 p.

Pour aller plus loin