Les groupes de travail

Groupe de travail : Marionnette en ruralité

Les Groupes de Travail de THEMAA concrétisent les différents axes de l’action collective de l’association : ils dépendent de l’implication des adhérents, en coordination avec le CA et l’équipe salariée. Ils évoluent : certains s’éteignent après avoir conclu leur projet, leur production devient de la ressource partagée.

Actif depuis 2015, le groupe de travail Marionnettes en ruralité réunit les acteurs de la marionnette en milieu rural qui souhaitent défendre la présence artistique de la marionnette en milieu rural, contribuer à la valorisation et la visibilité des projets, favoriser le dialogue, l’inter-connaissance et la compréhension avec les acteurs du territoires… en proposant des espaces de rencontre et de partage.

  • Retrouvez la Fiche de présentation du groupe de travail
  • Ci-dessous, la présentation des actions et contenus produits par le groupe de travail  (page en cours de construction)

Rencontres

Juillet 2018 – Table ronde organisée par le le Festival à Nantiat 
L’art et la culture en milieu rural : un véritable levier de développement de l’attractivité de nos territoires !
Focus sur l’Europe : Financements européens : mythes et réalités
Lire la synthèse

Septembre 2017 – P’tit Dej, à Charleville 
Les mains sur terre, développer un projet en milieu rural
En savoir plus 

 

Ressources

Les articles Espèce d’Espace du journal Manip
Espèce d’espace est une rubrique du journal Manip, dédiée aux projets de territoire(s). Elle se nourrit des réflexions du groupe de travail et s’intéresse désormais, au-delà des lieux alternatifs, à ce qui se fabrique autrement, bien souvent hors du cœur des métropoles. Elle explore les projets ruraux, hors la ville, urbains, alternatifs, périphériques, frontaliers, d’outremer… à travers le triple prisme des territoires de vie, territoires de création et territoires de jeu.
En savoir plus

Le Manifeste de la création marionnettique en milieu rural 

Le groupe de travail a lancé la rédaction collective et contributive d’un manifeste (en cours de finalisation), à partir des enjeux suivants :

  1. Comment remédier à la méconnaissance des art de la marionnette – de leur diversité d’adresse, de la variété de leurs esthétiques , tant auprès de nos élus locaux que des habitants de nos territoires ?
  2. Comment assumer / revendiquer / imposer l’exigence artistique et l’élitisme pour tous ?
  3. Comment rendre visible et lisible le travail des professionnels de la marionnette, actifs en tant que créateurs, formateurs, médiateurs ?
  4. Comment redonner toute leur place aux arts de la marionnette dans les politiques culturelles locales ?
  5. Comment obtenir les lieux de travail et de répétition qui nous manquent ?
  6. Comment, au regard du faible maillage territorial en termes d’établissements culturels et de la rareté de l’offre culturelle en milieu rural, inciter à une diversification des esthétiques, et notamment à une meilleure prise en compte de la marionnette contemporaine ?
  7. Comment obtenir l’écoute de nos partenaires sur le territoire, tant institutionnels, politiques (Département, Régions, DRAC…) que culturels (scènes conventionnées, scènes nationales…) ?
  8. Comment obtenir l’intérêt te soutien des nos élus locaux ? Comment mieux comprendre et intégrer leurs problématiques ?

 

Le Manifeste sera partagé dans ces pages.