Création artistique

Spectacle

Monsieur crocodile a beaucoup faim

Compagnie Tintam'art Théâtre

Auteur : JOANN SFAR

Mise en scène : Laurent LE BRAS


Dans une jungle, un crocodile affamé, tue et dévore tout sur son passage.
Un cochon machiavélique, pour sauver sa peau, lui propose un marché, en lui fournissant chaque jour un de ses congénères en pâture. Cochon sollicite le vote à la majorité de sa tribu pour désigner le condamné. Élu le premier, Cochon sera alors mangé. Une petite fille témoin du comportement de M. Crocodile, lui signifie les bonnes manières : dans une société évoluée, on travaille pour gagner de l’argent, on achète ce qu’on mange, sans avoir à tuer. Petit bémol, les parents de l’enfant sont en prison pour cambriolage, et sa tante restée à ses côtés est toujours ivre morte...

J’ai choisi la décharge comme jungle urbaine, symbole de notre société de consommation pour dépasser l’exotisme de l’oeuvre picturale d’origine. Un énorme tas d’emballages alimentaires recyclables constituent ici, le terrain de chasse d’un M. Croco. et le cadre de vie précaire de cette enfant. C’est le quotidien des enfants non scolarisés des décharges de Manille, du Caire, de Nairobi... quand les résidus d’une société deviennent des substituts de vie.

Les déchets sont alors objets de jeux scéniques, éléments constituants des marionnettes, décors et habitats des personnages.

Les situations suggérées par l’auteur me permettent une réflexion sur notre abondante consommation dans nos sociétés industrialisées. Comment rassasier notre faim, et peut-être produire et consommer autrement ? La réponse vient de l’enfant qui en éduquant le crocodile, machine-mâchoires, réfrène sa boulimie. Consommer, c’est créer des déchets. En choisissant l’emballage manufacturé pour constituer nos marionnettes, c’est aussi sensibiliser le jeune public a son environnement quotidien en le questionnant sur sa consommation, sa poubelle, son tri sélectif.

Joann SFAR décrit aussi l’isolement d’une enfant dont les parents sont incarcérés, et qui a pour compagne sa tante alcoolique. Les grilles du caddie de supermarché deviendront notre prison, et le papa aux rayures codes barres son prisonnier.
M. Croco au sortir de cette histoire ne sera plus le même; fini les tueries et le non-respect des règles, il se satisfera d’une production porcine modérée !
Les autres personnages aussi auront évolués, chacun, fort de son expérience et de ses erreurs, deviendra un peu plus responsable, maître-mot de cette histoire.

Laurent Le Bras
Metteur en scène



Diffusion

7/10-20/11/2012 - Pays-de-la-Loire

22-23/03/2012 - Auvergne-Rhône-Alpes

12/02/2012 - Bretagne

14/12/2011-25/01/2012 - Pays-de-la-Loire