Création artistique

Spectacle

Ma place à table

Les Frères Pablof

Auteur : Raoul Pourcelle et Stéphane Rouxel

Mise en scène : Jean Louis Ouvrard

Familiarités… Je me souviens du rond de serviette en bois avec mon prénom pyrogravé, je me souviens de qui mangeait devant la télé, ou près de la cuisine. Qui pouvait parler, qui devait se taire. Qui se sert en premier ? Je me souviens des repas de familles où, 13 à table, on rajoutait un couvert. Je me souviens du jour où c’est mon petit frère qui a pris ma place près de ma mère. Je me souviens des disputes avec mon frère, pour savoir qui, les jours pairs, serait de corvée de lave-vaisselle. Je me souviens du rire tonitruant de mon grand-père qui me figeait le nez dans mon assiette. Je me souviens ado, de manger à la droite de mon père, de façon à ce que nos regards ne se croisent jamais… Nous pratiquons une anthropologie buissonnière, sauvage, moins soucieuse de savoir, que curieuse de ce que les gens veulent bien nous dire d’eux. Après, on organise la conversation de ces paroles, avec des images, des sons, d’autres paroles, des creux et des bosses, où on l’espère, chacun peut se glisser. Après un voyage en Sibérie, à Irkoutsk (en russe : Иркутск), à 66 km à l'ouest du lac Baïkal, en Sibérie Orientale, nous nous sommes perdus dans des recherches généalogiques qui n’ont malheureusement rien donné (allez trouver un arbre dans la Taïga !). Nous sommes une fratrie recomposée, sans doute d’origine russe, mais pas que. Notre situation familiale est pour le moins incongrue : enfants, nous ne mangions ni côte à côte, ni face à face, nous ne vivions pas ensemble. Pas très sûrs de cette généalogie, nous avons donc décidé de nous pencher sur la famille, sur ce qui constitue les fratries, la nôtre, celle des autres. Comment les uns et les autres nous cuisinons les restes. Nous supposons que l’identité familiale n’est pas faite seulement d’ADN, que la généalogie se construit sur des noms, des paysages, des goûts et des dégouts, des choix, mais aussi des langues. Jusqu’alors nous nous sommes attachés à construire une poésie à la frontière du réel, à mi-chemin de la familiarité et de l’étrangeté. Nous aimerions, puisqu’il s’agit de la famille, s’affranchir de la familiarité, nous éloigner un peu de nos chênes généalogiques, pour nous appuyer sur des bois exotiques dont on ne saura pas dire le nom.


Tournées

17-18/10/2020 - Bretagne - Centre Culturel Jacques Duhamel

12-13/11/2020 - Nouvelle-Aquitaine - ESPACE JELIOTE

19-21/11/2020 - Occitanie - Festival Marionnettissimo

2-10/12/2020 - Ile-de-France - Val d'Oise - Festival Théâtral du Val-d'Oise

Tournée départementale

12-14/12/2020 - Bretagne - Théâtre du Cercle


Diffusion

19-20/09/2020 - Provence-Alpes-Côte d'Azur - Théâtre Massalia

3/04/2020 - Ile-de-France - Théâtre André Malraux

23-24/03/2018 - Bretagne - Centre culturel Athéna - Festival Méliscènes