Création artistique

Spectacle

Le Retour de Garance

Le Théâtre de Nuit

Auteur : Aurélie Morin

Mise en scène : Fondé en 2004 sous l’impulsion d’Aurélie Morin, le Théâtre de Nuit allie théâtre d’ombres, éléments naturels, arts plastiques et figures animées. La compagnie propose un théâtre poétique des « sens », de l’intime, entre douceur et jaillissement. Là, le temps du rêve a toute sa place et rend sa liberté à la réalité, au quotidien. La compagnie crée des spectacles vivants pour les enfants et les adultes. Elle propose aussi des ateliers de fabrication et d’apparition d’ombres. Aurélie Morin, en étroite complicité avec son équipe artistique, explore les différents langages que portent l’ombre, le corps, la lumière et la figure. Leurs métamorphoses sont l’écho des profondeurs de l’âme, des émotions premières, des rituels perdus ou retrouvés. Ici, elles sont traversées par la danse, les matières brutes ou travaillées, la musique et les sons, les mouvements dansés, les voix. Autant de fragments d’une expression qui donne plusieurs visages à la narration, qui tente de dialoguer directement avec l’espace sensible et imaginaire du spectateur.

Garance, botaniste, 103 ans, revient d’une longue absence afin de construire sa dernière maison. Elle évoque la maison de son enfance, ses voyages à travers la planète à la découverte de curiosités végétales et d’elle même, les lieux qu’elle a habités, la guerre et la maladie, la séparation d’avec les siens, la guérison, le retour parmi les êtres aimés.
L’absence de Garance peut être lue comme un voyage, une profusion de couleurs irréelles et de paysages apparemment chaotiques. Les repères du spectateur sont parfois perturbés, « floutés » sous l’influence du temps qui se dilate, de la mémoire qui se déforme.
Ainsi se tisse la demeure de Garance : la trame d'un castelet, petite architecture en forme de cellule ou d’alvéole, se remplit d’images, d'ombres et de figures furtives ou douces, parfois énigmatiques. Réfléchissent-elles l'espace mental du personnage ? Révèlent-elles de vrais souvenirs ? Où est Garance ? Peut-être dans l’intimité de son paysage intérieur, révélant ainsi les multiples facettes qui l’habitent ...
Ses souvenirs jaillissent aussi des les plis de ses yeux, dans les mouvements de ses mains, dans la lenteur de son souffle. Elle nous met en contact avec des temps très anciens, mythiques. Il faut accepter de se perdre dans la mémoire de Garance pour y trouver de nouveaux repères…C’est là sa danse. Théâtre d’ombres, ce spectacle nous transporte au sein de cent trois années d’existence, ou plus… une ode à la vie.



Diffusion

8-11/04/2015 - Bourgogne-Franche-Comté

15-16/02/2015 - Hauts-de-France

3/02-13/05/2015 - Auvergne-Rhône-Alpes

21-31/01/2015 - Auvergne-Rhône-Alpes