Création artistique

Spectacle

Glouchenko

Pseudonymo

Auteur : Antoine Volodine

Mise en scène : Mise en scène: David Girondin Moab

C’est dans cet espace noir, le Bardo, que le soldat Glouchenko erre, entre
une première et une seconde mort... De mystérieuses voix le guident, des sons
aussi. Et quelque part, un reporter radio épie et commente chacun de ses
gestes pour en informer de probables auditeurs.
Avec Bardo or not Bardo, Volodine crée un monde en rupture totale avec le
monde officiel. Glouchenko n’est pas une fin de partie mais une retombée
dans la matrice : la mort porte à l’infini le naufrage d’exister. La seule
rédemption du tragique reste le grotesque. C’est dans ce chapitre de Bardo
que l’humour du désastre propre à Volodine est le plus accusé, l’échec de
Glouchenko, le plus palpable.