Création artistique

Spectacle

BUFFLES, FABLE URBAINE

Au fil de la marionnette

Auteur : Pau Miró

Mise en scène : Emilie Flacher

JEUDI 21 NOVEMBRE
ESPACE JELIOTE - 20h30 


L’auteur est né juste après la mort de Franco, dans une société où beaucoup de pans de cette dictature ne sont pas encore éclaircis et de nombreuses disparitions non élucidées.


Buffles n’aborde pas de front ce contexte historique mais l’Histoire de l’Espagne résonne avec la disparition de Max, le petit frère buffle et les lions qui rodent autour de la blanchisserie familiale peuvent représenter différentes figures du pouvoir franquiste.


Ecrite sous forme chorale, la pièce donne la parole à une fratrie ; un récit de famille polyphonique où chacun affirme son point de vue, sa sensibilité, son vécu.


Sur scène, marionnettes à l’effigie des buffles et marionnettistes à vue traversent ces souvenirs Ils interrogent la part de secrets, d’héritages, de résilience et de choix avec lesquels nous construisons nos vies d’adultes. A travers cette fable, c’est la question des sacrifices, consentis ou nécessaires pour parvenir à l’équilibre d’un groupe, qui est posée : jusqu’à quel point et à quel prix, l’intérêt collectif doit-il l’emporter sur l’intérêt individuel ?


Tournée

21/11/2019 - Nouvelle-Aquitaine - Espace Jeliote

JEUDI 21 NOVEMBRE - ESPACE JELIOTE
20h30

BUFFLES, FABLE URBAINE
Compagnie Arnica

Texte de Pau Miró
Mise en scène : Emilie Flacher
Interprètes-marionnettistes : Guillaume Clausse, Claire-Marie Daveau, Agnès Oudot, Jean-Baptiste Saunier, Pierre Tallaron

L’auteur est né juste après la mort de Franco, dans une société où beaucoup de pans de cette dictature ne sont pas encore éclaircis et de nombreuses disparitions non élucidées.
Buffles n’aborde pas de front ce contexte historique mais l’Histoire de l’Espagne résonne avec la disparition de Max, le petit frère buffle et les lions qui rodent autour de la blanchisserie familiale peuvent représenter différentes figures du pouvoir franquiste.
Ecrite sous forme chorale, la pièce donne la parole à une fratrie ; un récit de famille polyphonique où chacun affirme son point de vue, sa sensibilité, son vécu.
Sur scène, marionnettes à l’effigie des buffles et marionnettistes à vue traversent ces souvenirs Ils interrogent la part de secrets, d’héritages, de résilience et de choix avec lesquels nous construisons nos vies d’adultes. A travers cette fable, c’est la question des sacrifices, consentis ou nécessaires pour parvenir à l’équilibre d’un groupe, qui est posée : jusqu’à quel point et à quel prix, l’intérêt collectif doit-il l’emporter sur l’intérêt individuel ?

Tout public à partir de 13 ans