Création artistique

Spectacle

Ou peut-être Honorine

M comme Virginie (Les Peaux en Sont)

Auteur : Hélène Wertheim

Mise en scène : Hélène Wertheim

« Ou peut-être Honorine » est un spectacle de marionnettes et d’ombres pour un public adolescent et adulte qui propose une réflexion sur le monde qui nous entoure en utilisant un autre regard : celui d’Honorine.


Honorine vaque à ses occupations de tous les jours. Honorine a vécu. Longtemps. Si son corps s’est usé, son esprit s’est enrichi d’expériences et de réflexions. Plus riche et toujours aussi jeune. À l’intérieur de sa tête, on ne vieillit pas : les souvenirs d’enfance sont des souvenirs d’enfant. Honorine a toujours vingt ans quand elle tourne sur le manège de la fête ou qu’elle écrit une lettre à son amoureux et elle rêve encore de faire du moto-cross. Quand elle sort en ville, c’est la rue qui a changé, pas elle.

Les soliloques d’Honorine soulèvent des questionnements auxquels elle ne cherche pas à donner de réponse ; elle évoque simplement des souvenirs ou fait des commentaires sur sa vie de tous les jours. Quand elle pense au facteur, c’est tout le rôle du service public qui est interrogé ; quand elle parle du boucher, c’est son sens de l’honnêteté qui s’indigne – à nous de nous demander si la prise de profit indue nous dérange aussi… Sa promenade en ville nous amène à un cas de conscience plus collectif : si la famille Bazaga a disparu de la circulation, on ne peut en incriminer le seul délateur « depuis, plus personne ne veut y habiter dans cette maison, alors, obligatoirement, elle tombe… ». Et quand le vacarme d’un avion qui survole la ville la fait sursauter, elle a cette réaction (dont on est en droit de se demander pourquoi nous ne l’avons pas aussi) : « et alors, ils peuvent pas faire le tour ? » À sa manière, naïve et forte à la fois, Honorine pose là une vraie question sur le but du progrès.

Capture

Nous avons fait usage au maximum d’objets déjà usités, détournés, réutilisés, identifiables. Au-delà de l’idée de récupération (qui est importante pour nous), celle de la ré-interprétation de choses anciennes pour en créer de nouvelles nous intéresse. Qu’est ce qu’une idée neuve ?

Que devons-nous, dans le processus de création, aux créations passées ?

Donc, enfin, (but not least), risquons-nous de jeter le bébé avec l’eau du bain ?



Diffusion

5-6/01/2018 - Occitanie - La Chapelle

23-24/12/2017 - Occitanie - La Chapelle

14-15/09/2017 - Ile-de-France - Théâtre aux Mains Nues

29-30/06/2016 - Occitanie - Salle des fêtes de Théminettes