Création artistique

Compagnie

Morbus Théâtre

Samacoïts

Créée en 2001. Une dizaine de créations théâtrales.


Théâtre traversé par les écritures des auteurs de tous poils : dramatiques, romanciers, poètes…Un théâtre du dire. Un théâtre de la langue-souffle, de l’organique. Un théâtre du vivant traversé et traversant : poésie de l’invisible, des creux, des « entres ».Un théâtre qui aime se frotter aux arts plastiques : installations, effigies, matériaux bruts.Un théâtre qui aime tout autant se déployer en salles, sur les plateaux que se nicher dans des lieux insolites : friches, granges, appartements…Un théâtre fait d’actions poétiques qui croise et décroise paroles, matières, musiques et arts du corps.La compagnie donne aussi diverses formations aussi bien pour des adultes que pour des enfants, aussi bien pour des professionnels que pour des amateurs, que ce soit dans des théâtres, des écoles, des prisons, des hôpitaux...


62 boulevard Victor Hugo

92110 Clichy

Tél. 06 10 80 35 83

morbustheatre@yahoo.fr

Spectacles

Balbutiar XI

Auteur : Antoine Volodine

Mise en scène : Guillaume Lecamus

Création : 2019

Le roi Balbutiar, onzième du nom, sorte d'homme langouste, se réveille un beau matin face à la mer, le dos soudé à un rocher. Afin d'échapper à la mort venue le chercher à bord d'un funeste navire, il devra s'enfoncer dans plusieurs couches de rêves. Par le biais d'un dispositif immersif, la proposition, performance textuelle et musicale, est une plongée hypnotique dans un univers parallèle où visions maritimes fantastiques, humour cocasse, pastiche de la préciosité, paysages post-apocalyptiques et onirisme noir invitent à une contemplation intérieure, une réflexion sur la vanité des choses.

En tournée

18/05/2019 - Nouvelle-Aquitaine

En savoir plus…

L'eustache à la main

Auteur : Blaise Cendrars

Mise en scène : Guillaume Lecamus

Création : 2018

Second volet d'un diptyque sur l'homme face/avec la guerre qui a pour coeur le texte J'ai tué de Blaise Cendrars, récit coup de poing sur la Grande Guerre. Le spectacle se veut hybride, mélange de danse Butoh, musique punk/noise, installations plastique et lumineuse et théâtre récit au sein d'un dispositif bi-frontal.Immersif, intérieur, il s'agit d'ouvrir des portes dans la pensée et le ressenti pour questionner l'aujourd'hui par l'hier.

En savoir plus…

La vie d'Albert Comète et autres vies

Auteur : Gilles Aufray

Mise en scène : Guillaume Lecamus

Création : 2016

En faisant correspondre le temps d'une vie à celui d'une journée, voici les fulgurants portraits, anodins et poétiques, d'Albert Comète, boucher de village, de Casimir Chapeau, infatigable siesteux, de Jeanne Stellaire, aviatrice et clown et d'Isabelle Si, la tricoteuse. Au sol, au fur et à mesure des récits, des paysages se forment : un tableau théâtral composé de lignes, de couleurs, de gestes, de bruitages, de chansons et de silences. En jouant avec quelques objets, des matériaux naturels et le temps dilaté et densifié, la proposition tient lieue d'une reconstitution entre rêve et réalité. Durée : 55 minutes

En savoir plus…

54 x 13 (cycle 1 du grand cycle de l'endurance)

Auteur : Jean-Bernard Pouy

Mise en scène : Guillaume Lecamus

Création : 2015

Lilian Fauger, jeune coureur dunkerquois, s'échappe dans la 17e étape du Tour de France. Nous suivons alors, les pensées de cet homme seul dans l'effort et la douleur qui monte. 54x13, c'est l'histoire d'un cycliste, de ses doutes, de ses combats, de ses espoirs, l'histoire d'une vie, c'est celui que l'on n'attendait pas qui sort de la nasse et brandit le poing ou donne un coup de pédale au réel. C'est un corps à corps entre un acteur et une figurine sculptée en métal et tissu, c'est un spectacle couleur rouille-chair qui mêle l'art et le sport : métaphysique du physique. Teaser

En savoir plus…

Journal d'Ulysse

Auteur : Guillaume Lecamus

Mise en scène : Guillaume Lecamus

Création : 2011

« Journal d’Ulysse » est une variation personnelle de l’Odyssée homérienne. Ulysse raconte à la première personne, son périple, ses états d’âme, comme un voyage intérieur, halluciné, intime. Mots, bruitages sonorisés et bricolage visuel se côtoient pour parler de la relation de l’homme face au monde qui l’entoure, sa solitude, ses quêtes, ses perditions et ses retrouvailles avec la vie, avec lui-même. Durée : 40 minutes38 représentations depuis la création.

En savoir plus…

La vieille au rideau

Auteur : Philippe Minyana

Mise en scène : Guillaume Lecamus

Création : 2004

Deux petites vieilles "quasi-identiques" attendent, dans un lieu que l'on devine être une chambre ou un salon. L'une d'elles se lamente sur son sort et ressasse un événement douloureux. Deux petites marionnettes au teint blanchâtre, d'aspect réaliste figurent les personnages. Une manipulation insolite, décalée avec la parole permet de faire entendre avec humour la poésie de l'écriture minimaliste de Philippe Minyana et permet de plonger dans l'intimité de ce petit drame du quotidien, là où l'on expie encore "l'inouï forfait d'être en vie". Petite forme de 17 minutes, 59 représentations depuis 2004

En savoir plus…

La Horde du Contrevent

Auteur : Alain Damasio

Mise en scène : Guillaume Lecamus

Imaginez, un monde féroce, hostile, entièrement balayé par des rafales de vents furieux. Imaginez, une horde de femmes et d'hommes, un bloc de courage, remontant leur vie durant, à pied, en contre, le vent jusqu'à sa source. Outre plusieurs distinctions littéraires, depuis sa parution en 2004, le succès de La Horde du Contrevent n'a fait que croître. C'est un récit singulier, polyphonique, au souffle épique qui allie le goût de l'aventure, la force de l'imaginaire à la poésie des combats. Une exaltation du vivant, plein, cru, nu. Un coup d'épaule dans la gueule molle de la norme. Une langue généreuse, viscérale, qui invite au…

En savoir plus…

Expositions

Bonshommes

Cela fait plus de 10 ans qu’en parallèle à mes spectacles, je fabrique des personnages composés de fil de fer et de papier journal. Ces petits bonshommes filiformes accompagnent mon quotidien et vont se nicher parfois chez des amis, au creux d’une bibliothèque, dans une vitrine ou sur une étagère. Aujourd’hui, les voici exposés, en situation, dans des boîtes, collés à des planches ou suspendus dans le vide. Ils témoignent naïvement de mon rapport au monde, à la société, à ma mémoire, aux autres… Guillaume Lecamus

En savoir plus…

Etres noirs

Il s’agit de silhouettes tracées au couteau ou à la main, du bout des doigts, à l’acrylique. Silhouettes, taches ou êtres noirs aux postures courbes et aux traits grossiers, ils sont les reflets d’incongrues fascinations pour l’immobilité et le voyage, les arbres, les romans noirs, les films d’horreurs, la course à pieds, les vélos, la peau et ce qu’il y a sous la peau, les couteaux, la poésie sous toutes ses formes et le noir.

En savoir plus…