Création artistique

Compagnie

Le K Samka - Ilka Schönbein

Schönbein

Ilka Schönbein - Theater Meschugge Originaire de Darmstadt, Ilka s'est formée à la danse eurythmique de Rudolph Steiner qui prône l'alliance de l'âme et du geste plutôt que l'effort et la technique. Puis elle a étudié avec le marionnettiste Albrecht Roser à Stuttgart. Ses études terminées, elle a tourné une dizaine d'années avec d'autres compagnies avant de créer sa compagnie: le Theater Meschugge, et se lance sur les routes avec ses propres spectacles. Métamorphoses a été créé pour la rue, pour toucher tous les publics. Puis, sans abandonner la rue, Ilka a accepté d'adapter son spectacle aux scènes de théâtre en y ajoutant un deuxième personnage, interprété d'abord par Thomas Berg son technicien allemand, puis Alexandre Haslé, acteur français, ensuite Mô Bunte, marionnettiste allemande. Chaque fois, Ilka a créé une nouvelle variante et avec sa dernière partenaire, elle en a même fait deux. Les masques et les costumes changent, certaines scènes et personnages disparaissent pour laisser place à d'autres. Métamorphoses, devenu Métamorphoses des Métamorphoses, a ainsi connu cinq versions dont la totalité évoluait d'un humour acide, si typique pour l'Europe Centrale, vers une vision intensément noire du monde, et l'accent passait de la marionnette au mime puis à la danse pour aboutir à un équilibre entre tous ces moyens d'expression. Tant qu'elle joue, Ilka ne considère jamais ses spectacles comme achevés: elle les vit et ils vivent avec elle.


12 rue de l'Abbaye des augustins

24220 Saint Cyprien

Tél. +33611715706

kmeraud@sfr.fr

http://www.ksamka.com/ksamka-production--ilka-schonbein-alexandra-lupidi--ricdin-ricdon.php

Spectacle

Ricdin-Ricdon & "Et bien, dansez maintenant"

Auteur : Ilka Schönbein

Mise en scène : Ilka SCHÖNBEIN – THEATER MESCHUGGE

Création : 2017

Ce conte parle de l'art. Peut-être de toutes les formes d'art, car chaque véritable artiste transforme la paille en or. Mais je crois aussi que chaque véritable artiste est porté par un petit (ou un grand) démon. Et ce démon veut être payé. Et ce qu'il aime le plus, ce genre de démon, c'est vraiment quelque chose de vivant. Alors on paie avec son âme vivante, avec son corps vivant, avec son avenir vivant (l'enfant dans le conte).     Pourquoi on est prêt à payer si cher? Parce que chaque véritable artiste se sent dans une situation pareille à celle de la fille du meunier, il se retrouve emprisonné dans une pièce remplie de…

En savoir plus…