Création artistique

Compagnie

Compagnie Métaphores

Jean-Paul Ouvrard

La compagnie “ Métaphores” est associée et en résidence permanente au Théâtre du “Fon du Loup” (CREAM Aquitaine / Centre Régional des Arts de la Marionnette).

Créée et dirigée par Jean-Paul Ouvrard (25 ans de Théâtre - collaborateur et régisseur général de Peter Brook pendant 10 ans), elle développe un travail de marionnettes de forme visuelle et théâtrale, mélant manipulation, musique et jeu d’acteurs.

Dernières créations de la compagnie :

- "TÊTE A TÊTES" (2014) Tribulations marionnettique. Poème visuel et musical (sans texte) sur le thème du Cerveau.
A partir de 11 ans.

- "ARC EN CIEL" (2012) Voyage visuel et musical sur le thème des couleurs.
De 3 à 11 ans.

- “SONGES D'UNE NUIT D'ETE..” d’après Shakespeare. (2011).
A partir de 6 ans.


24170 Carves

Tél. 06 18 75 74 56

ateliertheatre24@free.fr

http://www.theatrefonduloup.fr

Spectacles

Tête à tête

Auteur : Ecriture visuelle : Jean-Paul Ouvrard

Mise en scène : Conception et mise en scène: Jean-Paul Ouvrard Marionnettes: Jana Bojilova Musique : David Chazam Lumière : Philippe Vialatte

Création : 2014

"Tribulations marionnettiques". Poème visuel et musical (sans texte) sur le thème du cerveau. Création 2014. A partir de 11 ans. http://www.dailymotion.com/video/x1d0cxt_tete-a-tete_creation

En savoir plus…

Arc en ciel

Auteur : Bruno Obadia

Mise en scène : Adaptation et Mise en scène : Jana Bojilova

Création : 2012

Voyage visuel et musical à travers les couleurs. www.dailymotion.com/video/x118ql6_arc-en-ciel_creation#.UcrrGBw7Mk8

En savoir plus…

Songes d'une nuit d'été...

Auteur : D'après Shakespeare

Mise en scène : Adaptation et mise en scène : Jean-Paul OUVRARD Jean-Paul OUVRARD Mise en scène Régisseur général , assistant à la mise en scène de Théâtre pendant plus de 20 ans. De 1998 à 2007, il collabore artistiquement avec Peter Brook sur toutes ses créations et tournées mondiales ; « Don Giovanni », « Le costume », « The tragedy of Hamlet » (+ film), « Far away », « La tragédie d’Hamlet », « Ta main dans la mienne », « Sizwe Banzi est mort »... Fondateur en 2006 du “Théâtre du Fon du Loup” CREAM Aquitaine. Fondateur, directeur artistique de la compagnie “Métaphores” (anciennement nommée : “Atelier Théâtre 24). (« Le petit Prince », « Le Râmayâna », « 3 films, 3 cordes, 3 religions », « La jeune fille, le diable et le moulin »).

Création : 2011

Le songe d’une nuit d’été est une comédie dont la période d’écriture est estimée vers 1595. Publiée en 1600, la première représentation date de 1604. Histoire complexe dont l’action réunit pour mieux les désunir deux couples de jeunes amants ; Lysandre, Démétrius, Hélèna, et Hermia. Hermia veut épouser Lysandre, mais son père, Egée, la destine à Démétrius, dont est amoureuse Hélèna. Lysandre et Hermia s'enfuient dans la forêt, poursuivis par Démétrius, qui est lui-même poursuivi par Hélèna. Pendant ce temps, Obéron, roi des fées, a ordonné à Puck de verser une potion sur les paupières de sa femme, Titania. Il entre dans la forêt avec Puck. Pendant la nuit, la confusion règne, d’autant qu’une…

En savoir plus…

La Jeune fille, le diable et le moulin

Auteur : Adaptation par Olivier Py d’un conte de Grimm : “La jeune fille sans mains ”.

Mise en scène : Note d’intention “Les contes des frères Grimm n'ont été que trop longtemps considérés comme une vitrine idyllique pour petites filles en quête de prince... La plupart de ces contes n'ont rien de puéril, au contraire : recueillis et rédigés par des contemporains de la grande génération du romantisme allemand, leur merveilleux est d'autant plus frappant qu'il se détache sur un fond de gravité, de cuauté du monde tout en communicant une parole d’espoir, d’espérance”. Olivier Py. Un vieux meunier rencontre le Diable dans la forêt. Celui-ci lui promet la richesse s’il lui remet dans trois ans ce qui se trouve derrière son moulin. Le meunier accepte, sans voir qu'il devra livrer sa fille... Au jour dit, le Diable se présente, mais la pureté de la Jeune Fille ne lui permet pas d'approcher : il a beau lui faire couper les mains, elle le tient en échec... Seule, errante, affamée, la Jeune Fille, aidée d'un Ange, entre dans le jardin du Prince. Celui-ci reconnaît en elle sa promise, l'épouse et lui offre des mains d'argent. Mais une longue guerre éclate, et le Prince doit partir. Le Diable, déguisé, intercepte les lettres que s'écrivent les deux époux, et revient de l'armée avec un faux ordre du Prince : la Princesse doit périr ! Avec l'aide de l'Ange, la malheureuse se cache dans la forêt. Sept ans après, le prince la retrouve, embrasse son fils - et découvre émerveillé que les mains de la Princesse ont repoussé. La sobriété et la concision de cette adaptation d’Olivier Py nous transmet parfaitement l’universalité et le merveilleux du conte de Grimm. Il s’agira, au travers de la mise en scène de retrouver et transmettre avant tout cette sobriété et cette magie, tout en travaillant la matière charnelle de chaque personnage, l’évolution de son caractère et de sa maturité... sans occulter l’humour apporté par certaines scènes. L’utilisation de marionnettes type “Bunraku”, apportera à la fois la chaleur et la distance, la proximité et une mystérieuse profondeur. L’absence d’unités précises de lieu et de temps permettra la création d’un espace scénique “intemporel” et visuel, d’atmosphères, d’ambiances (supportées par la musique d’Antonin Stahly et la lumière de Philippe Vialatte; (respectivement créateurs des musiques et lumières de Peter brook) en adéquation à la pureté et la poésie du texte d’Olivier Py. Jean-Paul Ouvrard

Création : 2009

Un vieil homme miséreux erre seul dans la forêt. Fatigué, il s’assoupit. Un être étrange et inconnu apparaît et lui fait une proposition; - “Donne moi ce qu’il y a derrière ton moulin et tu deviendras riche”... - “Mais il n’y a rien derrière mon moulin”. Le pacte est conclu. Le vieil homme a oublié que derrière le moulin, il y a sa fille. Cet étrange apparition, c’était le Diable. Trois ans plus tard, l’inconnu vient chercher son dû. La jeune fille résiste; sa pureté désarme le Diable qui par colère ordonne au vieux père d’honorer leur contrat et de couper les mains de sa fille. Désespérée, trahie, mutilée, la jeune fille quitte le foyer familial et part seule sur la route. Un…

En savoir plus…