Création artistique

Compagnie

Compagnie Emilie Valantin

VALANTIN

La Compagnie Emilie Valantin a célébré en 2015 plus de 40 ans de création.


Fondée en 1975 à Montélimar, sous le nom de Théâtre du Fust, nom du quartier ancien du premier atelier, la compagnie de marionnettistes, dirigée par Emilie Valantin, a d'abord progressé à travers les aléas de la décentralisation, avec l'aide du Département de la Drôme, de la Région Rhône-Alpes et, dès 1981, du Ministère de la Culture. Le spectacle en soliste “La Disparition de Pline”, sur des textes du philosophe Clément Rosset, co-produit par la Villa Gillet à Lyon, ouvre à la Compagnie les portes de la programmation officielle du Festival d'Avignon en 1995 pour “J'ai gêné et je gênerai” sur des textes de Daniil Harms. Suivront en 1996 “Un Cid” avec des marionnettes en glace (qui feront beaucoup parler d'elles...), en 1998 “Raillerie, satire, ironie et signification profonde” de Grabbe et en 1999 “Qui t'a rendu comme ça ?” de Roberto Arlt, qui l’aident à amplifier son rayonnement national et international. 


Grâce à des petites formes populaires comme les “Castelets en jardins” et des spectacles pour grands plateaux (“Philémon et Baucis” de Haydn pour l'Opéra de Lyon), ou une création accueillie par Vidy à Lausanne et le Théâtre de Chaillot “L'Homme mauvais”, la Compagnie a pu investir les lieux les plus modestes, mais aussi répondre à l’invitation de scènes prestigieuses, comme la Comédie-Française ou, à l'étranger, le Théâtre de Marionnettes d'Ekaterinbourg (Masque d'or 2011 avec “Gribouille” de George Sand).


Les “Fourberies de Scapin”, solo hors normes pour acteur et marionnettes de grande taille, que Jean Sclavis fait voyager depuis 2006, confirme la réputation de solidité professionnelle et artistique de la compagnie, de Versailles à Tokyo, des CDN aux salles plus modestes de la décentralisation, ou des périphéries urbaines.


En janvier 2014, Armelle Héliot remet le Prix Plaisir du Théâtre-Marcel Nahmias à Emilie Valantin pour l'ensemble de son œuvre. 


15 Rue du Travail

Espace Aden - Bâtiment B

07400 Le Teil

Tél. 04 75 01 17 61

compagnie@cie-emilievalantin.fr

www.cie-emilievalantin.fr

Spectacle

Hamlet manipulé(e)

Auteur : William Shakespeare

Mise en scène : Jean Sclavis

Création : 2020

Le spectre est à la fois le destinateur et le destinataire ( bénéficiaire) de l'action. Son ubiquité lui permet d'investir tous les lieux et tous les esprits. Il hante les consciences, en particulier celle d'Hamlet. Interprété parJean Sclavis, le spectre sera, dans notre adaptation, le manipulateur principal, au sens propre, des personnages/marionnettes, comme au sens figuré, du personnage d'Hamlet qui sera joué par une comédienne.   Jean Sclavis : mise en scène, scénographie et interprétation Claire-Harrison-Bullett : comédienne Marionnettes : Emilie Valantin et François Morinière Composition musicale : Rémy Deck Création…

En savoir plus…

Exposition

La Marionnette conte aussi !

 

LA MARIONNETTE CONTE AUSSI...

 

« La marionnette amuse les enfants et les gens d’esprit »

En savoir plus…